The Next Generation

the next generation

Suite au succès des films avec l’équipage originale (4 opus à l’époque du lancement de cette série, il y en aura 6 en tout), la paramout décide de relancer STAR TREK à la télé avec un tout nouvel équipage. L’histoire se situe environ 70 ans + tard par rapport à “l’époque Kirk”, les ennemis d’antan sont les alliés du présent et l’Enterprise D se livre plus à des missions de “politique” plutôt que d’exploration pure. La série est moins exotique que sa grande soeur mais restera très novatrice dans ses scénarios, le carton de l’époque aux USA (alors qu’en France tin…tin…) 

Officiellement lancé en 2363, l’Enterprise-D sillonne en effet l’espace à partir de l’année 2364. Il est commandé par un remarquable officier d’origine française, le capitaine Jean-Luc Picard (dont le rôle n’a cependant pas été confié à un acteur français mais au comédien britannique Patrick Stewart), secondé par le commander William T. Riker (incarné par le comédien et réalisateur Jonathan Frakes). La conseillère du vaisseau est une femme mi-Humaine mi-Bétazoïde (ce qui lui confère des pouvoirs télépathiques non négligeables) appelée Deanna Troi (incarnée par l’actrice anglaise Marina Sirtis). Un androïde nommé Data (Brent Spiner), l’ingénieur en chef Geordi LaForge (LeVar Burton), aveugle de naissance, le docteur Beverly Crusher (Gates McFadden), son fils Wesley (Will Wheaton) et le Klingon Worf (Michael Dorn) comptent également parmi les 1012 membres d’équipage de ce navire (huit fois plus spacieux que l’Enterprise d’origine)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code